Un état du monde

Entretien avec

Kleber Mendonça Filho

Réalisateur

Kleber Mendonça Filho

violence / conflit

La destruction, la démolition, elle vient toujours avec le désir de quelqu’un de gagner de l’argent et ce désir, il parle toujours plus fort qu’un sentiment commun de préservation et de vivre ensemble.

D'abord critique de cinéma, puis programmateur, Kleber Mendoça Filho réalise des courts métrages remarqués (Vinil Verde, Eletrodoméstica, Recife Frio) avant son premier long métrage Les Bruits de Recife en 2012. Suivent Aquarius en 2016 et Bacurau, récompensé du Prix du jury à Cannes en 2019. Emilie Lescaux, sa productrice, présente à ses côtés cette oeuvre singulière profondément ancrée dans les topographies du Brésil, qui réinvente, en brassant les genres, les codes du cinéma politique.

changer le monde ?

Nous avons été beaucoup attaqués politiquement à cause de notre protestation au festival de Cannes, lors de la première mondiale d’Aquarius.

Crédit photo : Aquarius © SBS distribution

changer le monde ?

01:42

Crédit photo : Aquarius © SBS distribution

changer le monde ?

Je crois qu’on a bien capturé l’ambiance et l’évolution du Brésil et on a fait ce film. Mais ça m’a vraiment impressionné, cette réaction : « ah vous avez lu l’avenir, vous saviez ce qui allait arriver ! ».

changer le monde ?

04:55

Crédit photo : Aquarius © SBS distribution

Crédit photo : Aquarius

changer le monde ?

02:33

changer le monde ?

Les films sont très forts, ils ont un vrai pouvoir, et je crois vraiment que le cinéma a un vrai rôle principalement sur les questions de représentation.

Crédit photo : Bacurau

Crédit photo : Les bruits de recife

parcours

Pendant 4 ans, j’ai étudié le journalisme, d’une certaine manière j’en suis tombé amoureux, en tout cas d’une approche romantique du journalisme

parcours

05:17

Crédit photo : A copa do mundo no Recife © Collection Christophel

Crédit photo : © Pascal Schneider

s'engager

Je pense que c’est toujours plus facile de laisser les observateurs extérieurs parler pour moi mais ce qui m’a toujours motivé à faire du cinéma, c’est la retranscription de la réalité, même si je fais des fictions, je travaille avec l’observation.

Crédit photo : Aquarius © SBS distribution

s'engager

04:08

Crédit photo : Aquarius

Crédit photo : Les Bruits de Recife © Survivance

violence / conflit

Les Bruits de Recife est un film tendu, même si on n’arrive pas exactement à comprendre d’où vient le problème, il y a comme une sensation diffuse, une tension implicite

Crédit photo : Les Bruits de Recife © Survivance

violence / conflit

04:49

Crédit photo : Les Bruits de Recife © Survivance

violence / conflit

Je pense que lorsque la violence vient accompagner une tentative d’explication du pourquoi de cette violence, le film devient tout de suite beaucoup plus riche.

Crédit photo : Bacurau © SBS distribution

violence / conflit

03:53

Crédit photo : Aquarius © SBS distribution

violence / conflit

La destruction, la démolition, elle vient toujours avec le désir de quelqu’un de gagner de l’argent et ce désir, il parle toujours plus fort qu’un sentiment commun de préservation et de vivre ensemble.

violence / conflit

04:32

Crédit photo : © Pascal Schneider

Crédit photo : Les Bruits de Recife © Survivance