Un état du monde

L'invité(e) du mois

Jean-Christophe Klotz

réalisateur

s'engager

Après le Rwanda, j'ai intégré mes états d'âme, je ne suis plus journaliste. C'est un très beau métier, mais j'avais besoin de plus : de prendre la parole, de m'exprimer. Je ne pouvais plus être objectif et neutre, je ne pouvais pas être témoin d'un génocide.