Un état du monde

Entretien avec

Rémi Lainé

Réalisateur

Rémi Lainé

changer le monde ?

Je ne veux pas masquer les gens, c'est contre-productif. Quelqu'un de masqué peut raconter n'importe quoi, il ne prend aucune responsabilité sur ce qu'il raconte et ça stigmatise énormément.

Né en 1963, le reporter-réalisateur indépendant Rémi Lainé commence par la photographie et le fait divers pour la presse écrite. La rencontre avec Daniel Karlin et Tony Lainé pour la série documentaire l'Amour en France d'Antenne 2 marque le tournant documentaire de sa carrière. Depuis plus de 20 ans, il questionne les clichés identitaires et historiques en France et à l'international, à travers des films comme Outreau notre histoire (2007),  Khmers rouges : une simple question de justice, Palestro, histoires d’une embuscade (2012) ou encore La Rançon (2017). En parallèle de cette oeuvre documentaire engagée et intimiste, Rémi Lainé travaille la photo et collabore occasionnellement à la revue XXI.

Crédit photo : © DR

parcours

03:10

parcours

Avec le journalisme, on restait à la surface des histoires. Pour aller au-delà il fallait un autre format, une autre grammaire, un autre mode de dialogue avec les gens dont on a envie de raconter l'histoire.

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © Rémi Lainé

changer le monde ?

Les seuls qui ont été blessés par les propos, c'est la communauté pied noir de Palestro. Pour une simple et bonne raison : le film redonnait corps et noblesse à l'adversaire algérien.

changer le monde ?

02:26

Crédit photo : © Les Poissons Volants

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © DR

s'engager

02:47

s'engager

J'ai la faiblesse de penser que le monde va dans le bon sens, qu'on peut contribuer par les films qu'on fait à donner une vision du monde qui peut porter espoir et donner un peu d'air.

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © DR

violence / conflit

Les ravisseurs se nourrissent de films policiers, brutaux, violents. C'est un cercle vicieux où la réalité s'inspire du cinéma, qui, par définition, est inspiré de la réalité.

violence / conflit

01:50

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © BRUNET ARNAUD/GAMMA

changer le monde ?

04:28

changer le monde ?

Je ne veux pas masquer les gens, c'est contre-productif. Quelqu'un de masqué peut raconter n'importe quoi, il ne prend aucune responsabilité sur ce qu'il raconte et ça stigmatise énormément.

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © DR

violence / conflit

Rien n'est pire que le cinéma direct, pur : si la personne que je suis est dans un vrai moment de désespoir, je pose la caméra et je suis à son côté.

violence / conflit

02:54

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © Les Poissons Volants

violence / conflit

04:47

violence / conflit

La guerre d'Algérie est le premier conflit où l'on théorise la dégradation de l'adversaire. Celui-ci doit être déshumanisé, il faut en faire un insecte qu'on écrase du bout de sa chaussure.

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © Les Poissons Volants

changer le monde ?

Si on s'interroge sur les comportements, les dérapages, les transgressions extrêmes, on peut chercher en soi aussi les moments où on aurait pu transgresser, et pourquoi on l'a pas fait.

changer le monde ?

02:52

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © DR

violence / conflit

La vraie violence qui perdure depuis des siècles est la violence entre les riches et les pauvres, que les riches imposent aux pauvres et que les pays les plus développés imposent aux pays les moins développés.

violence / conflit

02:26

Crédit photo : © DR

Crédit photo : © DR

Revue de web

Slate.fr est le magazine en ligne de référence. Analyses, enquêtes et commentaires sur l'actualité

19 Mars 2016 – La France doit construire une histoire commune de la guerre d’Algérie

Tous les Français ne mettent pas la même chose derrière les mots «guerre d’Algérie», et ces mémoires pas totalement cicatrisées entretiennent une forme de régression française

Lire la suite...

17 Mars 2016 – La France a un problème de prise en charge de la pédophilie

Au-delà de la réponse pénale, de nombreux témoignages de pédophiles pris en charge par des psychiatres et psychologues déplorent des professionnels froids et peu impliqués

Lire la suite...

14 Juin 2011 – Le business des otages: «Le prix d’un bras»  [1/3]

Une vie humaine n’a pas de prix, mais elle a un coût. Au cours d’une prise d’otages, les ravisseurs ne sont pas les seuls à mettre un chiffre sur un visage.

Lire la suite...